BARBÈS CINÉMA par DAVID HADDAD extrait

Chacun de nous a un souvenir de cinéma.

Le diptyque Barbès Cinéma offre un regard croisé sur la ville, ses habitants et le cinéma. Il raconte les expressions d’un quartier où les cultures se côtoient au–delà des frontières et des âges, et où les rencontres cinématographiques se jouent au coeur de la ville, dans l’intimité des foyers et des salles obscures. Cette installation vidéo met en scène celles et ceux qui ont vécu des moments de cinéma singuliers à Barbès, Montmartre, Poissonnière, Anvers, La Goutte d’Or et plus loin encore… Leurs témoignages s’incrustent comme des empreintes dans les paysages qui leur font face. Images et visages s’observent et se racontent librement. Barbès Cinéma est au coeur de cette articulation ; les interprétations géographiques évoquent les couleurs d’un quartier et font écho aux souvenirs de ses habitants.  Karim, Robert, Amandine et les autres nous racontent comment le cinéma est un jour entré dans leur existence. Combien il a compté et compte toujours dans leur quartier, dans cette grande périphérie qui rayonne autour du Louxor : les 18e, 10e et 9e arrondissements.

Ils jouent chacun leur premier grand rôle : comédiens du réel plongés dans le décor d’un quotidien qui semble tout droit sorti d’un studio de cinéma.

Extrait de l’installation réalisée par David Haddad dans le cadre de l’exposition participative « Nos cinémas de quartier » (ici) à la mairie du 18e arrondissement, du 25 avril au 25 mai 2013. Exposition organisée à l’occasion de la réouverture du Louxor par l’association PARIS-LOUXOR vivre ensemble le cinéma et la mairie du 18e. Commissaire de l’exposition : Laurent Laborie.

Texte: Valérie Abrial

PARIS-LOUXOR

La rédaction de PARIS-LOUXOR.fr